13 janvier 2018

Tournoi interne 2017-18



Tournoi A
Tournoi B

20 commentaires:

  1. Nimzodavidovitch13 janvier 2018 à 16:54

    Chers Bloggo-spectateurs, voici en scripto-différé la présentation du double tournoi interne du club Alchess.

    Deux Tournois cette année : Un tournoi A avec les joueurs ayant un classement Elo rapide supérieur à 1500. Un tournoi B avec les joueurs et joueuses qui n'ont pas atteint ce classement.

    Les enjeux. Dans le tournoi A, quatre favoris.

    Serge, membre de longue date du club, 100% de victoires l'année dernière lors du tournoi interne. Ses atouts : son solide bagage théorique et sa force mentale. Ses faiblesses : aucune connue à ce jour. Il se murmure toutefois qu'il ne serait pas insensible à la pression.

    Coach Jacky qu'on ne présente plus. Joueur complet maitrisant parfaitement les finales. Saura-t-il juger suffisamment rapidement les positions de milieu de partie ?

    François, nouveau-venu cette année dans le club. A fait sensation en réussissant à battre Serge lors d'une partie amicale dès son arrivée. Le joueur a montré qu'il sait aussi bien analyser des parties que les jouer.

    Xavier, joueur agressif (NDLR : en partie uniquement, sinon, il est tout à fait civilisé) qui aura à coeur d'exploser toutes les positions. On ignore encore s'il sait bien jouer les finales : toutes ses parties se décident avant.

    Pour les autres, Yan, Jean-Louis, David et le dernier venu Vincent, ça risque d'être théoriquement plus compliqué. Mais souvenons-nous qu'une fois les pendules déclenchées, chaque camp a le même nombre de pièces et que les parties sont faites pour être jouées, et non pas décidées à l'avance.


    Le tournoi B, loin d'être un tournoi au rabais, s'annonce comme étant passionnant. Les oppositions entre anciens (Note technique : s'ils arrivent à venir un peu plus tôt) et jeunes voire très jeunes seront très attendues. Le plus surprenant serait qu'il n'y ait pas de surprises. Aucun favori ne se détache et celui ou celle qui emportera ce tournoi sera celui ou celle qui sait se transcender lors des compétitions ou qui a meilleur sommeil, ou qui aura ce petit coup de pouce de la chance, ou qui saura le mieux gérer la pression, ou qui sera revenu reposé de ses vacances, ou qui... Bref, vous l'aurez compris : ca se jouera sur plein plein plein de paramètres et ça va être très très très disputé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. NimzoDavidovitch20 janvier 2018 à 16:23

      19/01/2018 : Le tournoi A a commencé !

      Et oui, chers bloggo-spectateurs, six joueurs étaient présents et 3 parties ont pu se dérouler.
      Jean-Louis avec les Blancs affronte David
      François avec les Blancs s'attaque à coach Jacky
      Vincent avec les Blancs se mesure à Serge

      Sans surprise, l'ouverture de Jean-Louis n'est pas connu par son adversaire. Les Noirs se développent, s'attendant à affronter un jeu fermé.
      Jacky peine dès l'ouverture et perd rapidement la qualité et un pion en moins.
      Serge semble à peu près à l'aise avec sa défense sicilienne même si la variante choisie par son adversaire n'est pas celle qu'il préfère.

      David a réussi à avoir un fort Fou central et se décide pour une attaque (précipitée ?) sur l'aile roi.
      François a l'avantage : il ne lui reste plus qu'à remporter la partie.
      Vincent semble sûr de ses choix, contrairement à son adversaire qui commence à consommer du temps.

      Jean-Louis, dans une position ressérée, résiste. L'attaque des Noirs finira-t-elle par faire pshitt ?
      Jacky s'accroche. François constate que son adversaire n'a pas un mental de fer mais bien un mental en acier trempé surblindé.
      Vincent a une position supérieure et... mais oui, fait chuter Serge. Les spectateurs s'agitent (doucement parce que chut !) et murmurent un peu plus fort devant cet événement post-défini comme parabolique, hypertrophique et décadentilissime.

      David finit par surcharger les défenses adverses et gagne une pièce. Il en perd une un peu plus tard à cause d'une fourchette mais avec ses trois pions d'avance plus une manoeuvre permettant de capturer le cavalier adverse, il remporte la partie.
      François joue bien sa finale jusqu'à un sacrifice de Cavalier sans doute imprécis. Avec peu de temps de réflexion, coach Jacky fête son anniversaire en réussissant à annuler une finale Fou contre trois pions liés.

      Bilan :

      Serge ne fera pas aussi bien que l'an dernier. Libéré de cette pression, ses prochains adversaires risquent de souffrir.
      Jean-Louis va continuer de vivre ses parties une par une, avec notamment l'espoir de surprendre les joueurs qui ne connaissent pas encore son style si particulier.
      François peut regretter une occasion manquée mais s'est parfaitement installé comme favori.
      Vincent est pressé d'en découdre. Il est tout en confiance, au point de trouver naturel d'avoir vaincu un joueur qui a plus de 400 points Elo par rapport à lui. Va-t-il tout dynamiter sur son passage ?
      Coach Jacky a confirmé sa maitrise des finales. Il ne lâche rien : ni son âge, ni son pseudo Lichess, ni ses parties.
      David a rempli son premier objectif : ne pas terminer à 0 points. On verra ensuite ronde par ronde.

      Supprimer
    2. Encore un article de grande qualité mon cher NimzoDavidovitch et même si toutes les parties comptent aussi pour le classement final du tournoi que pour celui FIDE, personne ne joue sa vie. N oublions pas qu'avant tout la priorité reste l ambiance amicale du club!!!

      Supprimer
    3. Nimzodavidovitch27 janvier 2018 à 09:09

      26/01/2018 : Le tournoi B a démarré !

      Aux échecs, l'expérience peut faire la différence mais, cette fois-ci, elle s'est révélé inefficace : dans chaque partie, le ou la plus jeune l'a emporté.

      Emma a réussi à l'emporter sur Franck en construisant méthodiquement une attaque après avoir bien jugé une faiblesse chez son adversaire.

      Roman a gagné contre Lise qui a eu du mal à entrer dans sa partie, peut-être fatigué par sa séance de natation dans la journée. (NDLR : un point pour les partisans de la thèse : les échecs sont bien un sport.) Roman prouve cette année qu'il a bien mûri.

      Bruno s'est bien défendu contre Arthur, actuellement passionné par les échecs. Il aurait même pu reprendre une pièce grâce à une fourchette Pion sur Cavalier et Dame mais rata l'occasion. Victoire d'Arthur.

      Supprimer
  2. Hello ,, Vous pouvez me mettre Forfait pour toutes les parties. je ne reprendrais pas les Echecs. Trop de difficultés et le peu de parties (2 defaites me font perdre 50 Elto de memoire) et pas d'"entrainement avec une longue absence de jeu n'arrangent rien . Merci pour tout . Xavier

    Et Merci quand meme de votre accueil !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Xavier. C'est ton choix et nous le respectons évidemment. Mais c'est dommage. le Elo ?? je m'en fou, tu t'en fou, ils s'en foutent, nous nous en foutons, à conjuguer sur tous les temps. Ce n'est qu'un chiffre, qui donne une idée sur un niveau de jeu a l'instant t, en aucune manière sur la personne qui bouge les pièces. Parfois on gagne, parfois on perd, et notre ego en prend un coup dans les deux cas. Vanité tout ça. Personnellement je me souviendrai des parties mémorables que tu as jouées face à Mister Platon. Dans tous les cas prend soin de toi, et qui sait si l'envie te reprend, tu connais l'adresse. il ne faut jamais dire jamais … Amitiés

      Supprimer
    2. Nimzodavidovitch29 janvier 2018 à 17:27

      Bonjour Xavier,

      Je ne sais pas ce que tu entends par "trop de difficultés" mais sur le reste, je plussoie les propos de mon camarade de club.

      Si par hasard, tu estimais "ne pas avoir le niveau", sache que la moitié du club aimerait avoir le tien et l'autre moitié ne fait pas le malin à l'idée de jouer contre toi.

      Les joueurs amateurs ont le privilège d'accorder aux Echecs le temps qu'ils ont à consacrer à un jeu. L'inconvénient est qu'ils peuvent avoir le sentiment de ne pas être aussi bons qu'ils pourraient l'être.

      Solution : peut-être tout simplement ranger cette activité dans la bonne case de ce qui fait notre vie.

      N'hésite pas à repasser au club pour discuter de tout ça.

      Supprimer
    3. Comme ils écrivent bien les copains!!! Donc pas grands choses à ajouter mis à part que ce serait avec grand plaisir de te revoir au club le vendredi soir, si cela te dis, pour quelques parties purement amicales. A bientôt

      Supprimer
  3. Nimzodavidovitch3 février 2018 à 12:04

    Le tournoi B continue même si l'affichage des résultats ne semble pas vouloir fonctionner. Problème technique ? Sabotage ? Ingérence d'une puissance étrangère ? Dossier égaré par l'ATIBSIMSU (Administration des Tournois Intérieurs de Clubs Sympathiques Installés en Milieu Semi-Urbain) ? Notons l'entrée en lice réussie de Nathan et William qui signent une victoire aux dépends de Bruno et Alain. Pourront-ils stopper Arthur et Emma qui viennent de remporter leur deuxième victoire en deux rondes ?


    Tournoi A : SERGE IS BACK !

    C'est en effet face à Jacky que Serge remporte une belle partie. En réussissant à exploiter le clouage d'un pion central, il parvient à entrer en finale avec deux pions d'avance.
    De son côté, Jean-Louis n'a pas à rougir de sa défaite face à François. Avec un jeu très solide, il tient et avance. Le manque de temps lui fit faire une gaffe que François ne manqua pas d'exploiter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nimzodavidovitch3 février 2018 à 14:13

      Rectificatif : William a gagné face à Michel.

      Citation : "Ne pas pouvoir éditer un commentaire oblige à ne pas se tromper. Bonne ou mauvaise chose ? A nous d'en juger." (Moine presque solitaire pas vraiment moine, quelques siècles après J-C)

      Supprimer
  4. Nimzodavidovitch7 avril 2018 à 09:25

    YEAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! C'est le cri de victoire intérieur que vous n'avez pas pu entendre lancé votre serviteur David après sa victoire tombée du ciel face à Serge. La partie s'acheminait vers une nulle quand Serge oublia une des deux cases qui permettaient à la Dame adverse d'embrasser mortellement son Roi.

    Le tournoi B que nous appellerons sobrement "Choc des générations", "Bouillon de cultures échiquéennes" ou "Tourbillon des styles" tient ses promesses. Le nombre de joueurs et les confrontations inédites le rendent passionnant. Nathan s'en est bien sorti face à Lise (= Il l'a emporté mais ça a bien failli être l'inverse). Franck, joueur de loisir sérieux, a du s'incliner devant Arthur, très jeune joueur de compétition. D'autres rencontres ont eu lieu mais à cause de mon Poil dans la main, je laisse à d'autres le soin de les raconter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aurais bien voulu invoquer...une fuite dans les idées ? la tête en l'air ? le trou noir ? ça n'aurait pas été suffisant : quand la petite musique de Nimzowitsch (Tour en 7ème, centralisation) est parfaitement interprétée par son exégète, que dis-je son âme damnée ! à l'arrivée ça fait trois tonnes de T.N.T sur le Roi Blanc.

      Supprimer
  5. Nimzodavidovitch13 avril 2018 à 23:14

    Tournoi B

    Alain entre en lice en ce vendredi 13 et enchaine deux victoires contre Roman puis contre Bruno. Moins de chance en revanche pour William qui doit s'incliner devant Nathan. Son analyse d'après match toute en lucidité : "J'ai fait de la m...." Il reste toutefois toujours en course pour la victoire finale.


    Tournoi A

    Yan affronte Jacky et obtient un pion de plus. Malheureusement pour lui, il calcule mal une suite d'échanges et perd trop de matériel. Ce sera ensuite au tour de Jean-Louis, également avec les Blancs, d'affronter le coach. Jacky consomme beaucoup de temps et la partie est relativement fermée. Personne ne trouve d'ouvertures, Cavalier et Dame font des allers-retours et Jean-Louis propose la nulle (en oubliant d'appuyer sur sa pendule). Jacky tente de continuer mais perdra au temps.

    RépondreSupprimer
  6. Dans son livre "la psychologie au jeu d'échecs" Nikolaï Krogius a isolé plusieurs causes objectives au zeitnot.
    Lire la suite …

    RépondreSupprimer
  7. En l'absence temporaire de notre chroniqueur favori, un mini-résumé de la soirée :

    Tournoi A

    Serge avec les Noirs remporte une défense Tarrasch contre le pion dame de Yann, sur une gaffe de son adversaire (attaque double d'un Fou sur Roi et Tour) dans une position dynamique et équilibrée : 2 Fous noirs vs 2 Cavaliers blancs, et 2 pions de plus pour les Noirs et un roque en ruines vs une meilleure structure de pions pour les Blancs

    Tournoi B

    Alain a gagné contre Lise et Nathan a gagné face à Franck.

    RépondreSupprimer
  8. Nimzodavidovitch19 mai 2018 à 00:22

    Tournoi A

    Coach Jacky avec les Blancs affronte David et sa défense Nimzowitsch du pion Roi. Les Blancs obtiennent un pion d'avance et même une pièce mais les Tours et un Cavalier sont en face de leur roque. Ils optent pour une infiltration de la Dame par l'aile roi et dédaignent l'infiltration par l'aile Dame qui, après analyse, était le bon choix. Les Noirs trouvent les coups de défense, récupèrent la pièce et ont une belle attaque. C'est au tour des Blancs de défendre et de pousser les Noirs à la limite du zeitnot. Ils s'en sortiront grâce à un un Cavalier éloigné qui a pu revenir in extremis pour empêcher les Blancs de faire Dame. Les amateurs de parties subtilement positionnelles sont déçus : ce fut une rencontre sauvage, indécise, truffées de menaces tactiques plus ou moins bien exécutées avec peu de coups d'attente.

    RépondreSupprimer
  9. Nimzodavidovitch26 mai 2018 à 13:36

    Tournoi B : les "vieux" font de la résistance.

    Bien sûr que d'ici quelques années, les enfants investis, entrainés et dans une dynamique de progrès l'emporteront. Mais pour cette soirée du 25/05, les adultes ont marqué des points.

    William a emporté ses deux parties. Contre Emma, il a attaqué le pion qui défendait le Cavalier : une des défenses saute et la pièce tombe. Il l'emportera ensuite contre Roman.

    Michel, un joueur qui ne lâche rien, gagne contre Arthur qui a fait des erreurs d'inattention.

    Dans ce Tournoi, c'est Nathan qui est le mieux parti pour l'emporter même si William reste en embuscade (Ah ! Ces militaires !) Tout dépend encore de ce que fera Alain qui devra en plus enchainer les parties pour que le tournoi puisse se terminer (Oui oui Alain : il te reste 6 rondes à faire et on approche du mois de juin.)


    Tournoi A : des absents + deux timides = RAS

    Yan aurait pu l'emporter contre David si les deux joueurs avaient convenus qu'ils joueraient leur partie officielle. C'est "amicalement" que le jeune dunois a parfaitement paralysé son adversaire pour ensuite mener très proprement une attaque victorieuse sur le grand roque adverse. Lors de leur "vraie" partie, les couleurs seront inversées mais Yan vient d'illustrer qu'il faut encore compter avec lui dans ce tournoi A.

    Jacky a terminé ses parties.
    Encore 2 rondes pour Serge, Jean-Louis et David.
    3 rondes pour Yan et François.

    RépondreSupprimer
  10. Nimzodavidovitch1 juin 2018 à 23:37

    Tournoi A : Cambrioler un coffre-fort

    Serge avec les Blancs affronte Jean-Louis. Il gagne rapidement la qualité et... Mais ? C'est par où que je vais pouvoir passer ? Tout est bloqué ! Il sort la perceuse à percussion en triplant les pièces lourdes (et espérer un miracle ?) mais il va falloir sacrifier des pions pour s'infiltrer. Jean-Louis aurait pu se contenter d'attendre et se réjouir de voir son adversaire transpirer pour tenter de forcer le verrou. Mais le plus joueur d'entre nous se décide à ouvrir lui-même la position et perd la partie.


    Tournoi B : And the winner is...

    Nathan qui en l'emportant sur Alain est assuré de ne plus pouvoir être rejoint. Impressionnante série de victoires. Ce soir, c'est l'exploitation d'un pion passé supplémentaire obtenu à la suite d'échanges qui aura fait la décision.

    RépondreSupprimer
  11. Nimzodavidovitch9 juin 2018 à 10:23

    Tournoi A : Rien n'est joué.

    David avec les Blancs affronte Yan. Ce dernier, c'est un comble, réussit à perturber son adversaire dès l'ouverture. Il exploite les imprécisions de son adversaire, déroque son Roi et conclut la partie par une belle attaque dont la pointe est une fourchette royale (un Cavalier attaquant à la fois la Dame et le Roi). David doit se résoudre à abandonner la partie. Décidément, difficile d'établir une hiérarchie au sein de notre club Dunois.

    Serge, avec les Blancs, est opposé à François. La partie s'achèvera par une Nulle acceptée par les Blancs dans une position sans doute égale. Notez l'incident du match : les deux joueurs confirmés ont ignoré, sous les yeux éberlués des spectateurs, un Fou non défendu qui aurait pu être pris sèchement.


    Tournoi B : On continue

    --- Absence manifeste de détail --- Motif : chroniqueur trop distrait --- Risque majeur d'inexactitude --- Nos excuses pour les dommages occasionnés ---

    RépondreSupprimer
  12. Nimzodavidovitch16 juin 2018 à 00:04

    Tournoi A : and the winner is...

    David avec les Blancs affronte François. Fin de l'ouverture : léger avantage aux Noirs qui ont une disposition de pièces plus naturelle. Milieu de partie : avantage au Noirs qui au milieu d'une combinaison tactique initiée par les Blancs trouve un remarquable coup intermédiaire qui devrait leur permettre de gagner une pièce. En réfléchissant longtemps, les Blancs trouvent le moins mauvais coup qui permet de conserver le même nombre de pièces dans chaque camp. Finale : les Noirs ont deux pions de plus mais font une erreur en échangeant leur Fou (et son pion protecteur deux coups plus tard) contre le Cavalier Blanc. La position reste a priori favorable mais les Blancs, tenaces comme des **** (choix laissé aux lecteurs et lectrices) verrouillent comme ils peuvent.

    La partie se termine par une Nulle. Le sort du Tournoi est donc entre les mains de Yan et les règles de départage.


    Tournoi B : ...

    Votre chroniqueur ayant réfléchi à 123% de ses capacités pour arracher une Nulle, il passe son tour et laisse à d'autres le soin de raconter leurs parties.

    RépondreSupprimer